En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos et des boutons de partage.

Cette Place existait déjà au IXe siècle, elle portait alors le nom de « Place de la Cahüe », parce que les réunions publiques, les assemblées, les marchés s’y tenaient de cohue : grande foule. Il y avait primitivement à cet emplacement un cimetière. Pendant la révolution, cette place prit le nom de Place de la Liberté. Le 11 Novembre 1793, on y brûla les anciens terriers, et titres féodaux, en vertu de la loi du17 juillet 1793. On y avait également brûlé le 3 août 1793 et le 14 juin 1794, les Billets de Confiance émis par la Société Patriotique de Nontron, pour parer au manque de numéraire (20 000 billets de 5, 10, 15, 20 et 30 sols).

Elle redevint Place de la Cahüe après la Révolution, puis prit le nom de Place Alfred Agard.

Alfred Agard était un modeste employé des Magasins du Bon Marché qui devint acheteur de tapis en Perse et aux Indes, perdit son fils pendant la guerre 1914-1918, et légua sa fortune à l’Hôpital de Nontron.

Sur cette place étaient au nord, l’Aumônerie et la Halle. L’Aumônerie ou Hôpital fut remplacée par l’Hôtel de Ville construit de 1826 à 1830.

 Hôtel de ville

La Place Alfred Agard un jour de marché.

Larrivée du 50 sur la place de la Mairie

Séparateur 2 gris copie