En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos et des boutons de partage.

D’abord rue Chantemiole, rue du Petit Cimetière, puis rue du Cimetière jusque vers 1750 ; devait son nom à un petit cimetière qui s’y trouvait derrière Moustier Saint-Sauveur, entre la Place Agard et la rue Brune. Une petite place (dont l’emplacement subsiste en partie) portait d’ailleurs le nom de Place Petite Cimetière. Cette première partie de la Rue Picaud, s’est aussi appelée Rue des Cordiers, à cause des fabricants de cordes qui y tenaient boutique et aussi Rue Saint Sauveur, à cause du Moustier Saint Sauveur devant lequel elle passait. La seconde partie (de la Rue Brune à l’église actuelle) s’est appelée Rue du Cimetière (parce qu’elle menait au cimetière Saint Mathurin), et Rue Notre-Dame (parce qu’elle conduisait à l’église Notre-Dame des Clercs).

Par délibération du conseil municipal du 19 novembre 1905, le nom de Rue André-Picaud lui fut donné en souvenir d’un ancien Maire de Nontron, bienfaiteur de l’humanité.

Une porte fermait cette voie, face à la Rue de la Croisette.

 

Rue Picaud

 

Rue Picaud 1906

 

(Archives Mairie de Nontron)