En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos et des boutons de partage.

Histoire des rues de Nontron

La gare

La gare de Nontron fut ouverte en août 1883, cette ligne des chemins de fer de l'Etat reliée la gare de Nontron à la gare du Queroy-Pranzac (Angoulême). La construction du viaduc qui enjambe le Bandiat en 1887 continua la ligne jusqu'à Thiviers (circulation des trains sur ce tronçon en 1892). A partir de 1940 seul les trains de marchandises circulèrent jusqu'à la fermeture de la gare en 1975.

 La gare

Lire la suite...

Place de l'Eglise

Formait jadis une partie de la Rue Mesdames (route Nationale n°707), c’est la place qui se trouve actuellement devant l’Eglise.

Fontaine du Couvent des Cordeliers

Une belle fontaine, avec un grand bassin semi-circulaire de granit, était adossée aux écuries du couvent dans la cour de la gendarmerie.

La Gendarmerie

Séparateur 2 gris copie

 

Rue Grand Puy de Bayet

Existait déjà au XIVe siècle, reliant la ville Haute à la ville Basse.

Rue des Fossés

Cette voie doit son nom aux fossés de la ville ; qu’elle longeait, descendant vers la ville basse.

Croix Toutpriant

 Calvaire à l’Ouest de Nontron. Reconstruit en 1950.

DSC01205

Lire la suite...

Rue Petit Puy de Bayet

Existait déjà sous cette dénomination au XIVe siècle, reliait la ville basse à la ville haute.

Moulin du Vicomte

Moulin du Vicomte puis Moulin de Lanauve, Sur le cours du Bandiat. Converti en scierie aujourd'hui fermée.

 

Le moulin de la Nauve

La Place Saint Etienne vue depuis le Moulin de Lanauve, remarquez l'école supérieure de jeunes filles avec un seul étage.

 

 

Couvent des Pères Cordeliers

Couvent construit au XIVe siècle, desservi par l’église Saint-François. Il fut détruit et sur son emplacement furent construit le Palais de Justice, la Gendarmerie et la sous-préfecture. Il en restait de très belles écuries du XVIIe siècle, avec porte de plein cintre, portant la date : 1621, et une toiture à lucarnes, à la Mansard. En 1952, la barbarie moderne a voulu qu’on abatte ce bâtiment après tant d’autres, hélas…

DSC01221

Lire la suite...

Rue Debidour

A porté, dans les temps anciens, les mêmes dénominations que la Rue Camille-Chabaneau, mais a conservé plus longtemps le nom de Rue du Rieu-Merdanson, ruisseau qui coulait aux pieds des Remparts de la vieille citadelle. Elle prit le nom de Rue Debidour, en l’honneur de Lois, Elie, Marie, Marc, Antoine DEBIDOUR, né le 31 janvier à Nontron, Professeur à la Faculté de Lettres de l’Université de Paris, auteur de nombreux ouvrages. 

Les basses rues

 La rue Debidour longtemps appelée " Basses-Rues ", dénomination encore employée de nos jours par les Nontronnais.

Lire la suite...