En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos et des boutons de partage.

Histoire des rues de Nontron

Eglise Saint-Sauveur

Ce sanctuaire est aujourd’hui détruit. Un Moustier (couvent) était en bordure de la Place Agard, à côté de l’Eglise Saint-Sauveur. L’église était à l’emplacement actuel de la pharmacie. Il existe d’ailleurs une petite venelle, longeant cette maison, qui permet de voir le mur ancien de l’église (mur de cette pharmacie). Le Moustier avait été bâti au IXe siècle. Il est lui aussi détruit.

Eglise Saint-François

Bâtie au XIIIe siècle, démolie en 1793. Dans cette église étaient des chapelles dédiées à Notre-Dame de la Vierge et à Saint-Jean. Etait le siège de la Confrérie de la Vierge. Elle était située dans le couvent des Cordeliers, à l’emplacement de l’actuel Palais de Justice. 

Cimetière Saint-Sauveur

Ce cimetière tenait à peu près l’emplacement de la Place Agard, antérieurement au IXe siècle. Il se déplaça peu à peu pour permettre la création de la Place, et vint entourer l’Eglise Saint-Sauveur aujourd’hui disparue. Voici quelques années lors de travaux exécutés en bordure de la rue qui longe cette place, on a découvert de nombreux squelettes. Il est dommage qu’à cette époque on n’ait pas prévenu les milieux scientifiques de cette découverte, ce qui n’aurait pas manqué de provoquer des trouvailles intéressantes.

Chapelle Saint Roch

Se trouvait à l’emplacement de l’Hôpital actuel. En 1482, elle était connue sous le nom de chapelle Saint Mathurin, puis de Notre-Dame de la Pitié. Elle est devenue Chapelle Saint-Roch au XVIIIe siècle. Une confrérie qui a changé de nom également s’y réunissait, (Confrérie Saint Mathurin, puis confrérie de la rédemption des Captifs, enfin Confrérie de Saint Roch). Cette congrégation quêtait en ville pour le rachat des captifs, d’où le nom de Saint-Roch qu’elle prit, ce saint étant mort en prison en 1327.

La chapelle fut détruite en 1776, pour rebâtir l’Hôpital actuel.

Alfred – Agard (Place)

Cette Place existait déjà au IXe siècle, elle portait alors le nom de « Place de la Cahüe », parce que les réunions publiques, les assemblées, les marchés s’y tenaient de cohue : grande foule. Il y avait primitivement à cet emplacement un cimetière. Pendant la révolution, cette place prit le nom de Place de la Liberté. Le 11 Novembre 1793, on y brûla les anciens terriers, et titres féodaux, en vertu de la loi du17 juillet 1793. On y avait également brûlé le 3 août 1793 et le 14 juin 1794, les Billets de Confiance émis par la Société Patriotique de Nontron, pour parer au manque de numéraire (20 000 billets de 5, 10, 15, 20 et 30 sols).

Elle redevint Place de la Cahüe après la Révolution, puis prit le nom de Place Alfred Agard.

Alfred Agard était un modeste employé des Magasins du Bon Marché qui devint acheteur de tapis en Perse et aux Indes, perdit son fils pendant la guerre 1914-1918, et légua sa fortune à l’Hôpital de Nontron.

Sur cette place étaient au nord, l’Aumônerie et la Halle. L’Aumônerie ou Hôpital fut remplacée par l’Hôtel de Ville construit de 1826 à 1830.

 Hôtel de ville

La Place Alfred Agard un jour de marché.

Lire la suite...