En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies tiers destinés à vous proposer des vidéos et des boutons de partage.

jeudi 16 septembre 2021
frnlendeites

Frelon asiatique 3

C'est en 2004, dans un chargement de poteries chinoises, qu'aurait été importée en France la première reine de frelon asiatique (Vespa velutina). Depuis, l'insecte a prospéré à une vitesse vertigineuse sur notre territoire, dont le climat est comparable à celui de sa terre d'origine, située entre le Nord de l’Inde et la Chine. En seulement 15 ans, il a colonisé 70 % de la France.

D’après les informations qui sont relatées par les apiculteurs, nous constatons que le frelon asiatique s’adapte très bien dans notre région, nous retrouvons un nombre important de nids à proximité des cours d’eau, (notamment dans la vallée de la Dordogne, dans la vallée de L’Isle) son développement devient vraiment inquiétant il est signalé des nids dans des bâtiments agricoles, des maisons de villages et en milieu urbain.

Carte Invasion 2017 MNHN 

Cliquez sur la carte pour suivre la colonisation de 2006 à 2020. source : INPN ( Inventaire National du Patrimoine Naturel)

Le fait que le frelon asiatique se rapproche de plus en plus de nos habitations voire dans nos habitations ne facilite pas sa détection et donc la destruction du nid primaire. La « femelle fondatrice » du frelon asiatique naît à l’automne. Aux premiers gels, elle quitte le nid pour trouver une cachette où hiberner. Le reste de la colonie est alors abandonné... et succombe.

Aux premiers redoux, vers la fin-février, la reine s’éveille et s'envole en quête de sucres énergisants afin de reprendre des forces pour bâtir un nouveau nid. Durant 45 jours (entre le 15 Mars et le 15 Mai), elle est la seule à s’occuper de ses larves. C’est à ce moment qu’il faut la piéger. Car si rien n’est fait, au moins 150 nouvelles reines s’envoleront de chaque nid à l’automne, et le cycle recommencera.

Dans un esprit de protection de la biodiversité et de la nature, de pouvoir conserver nos insectes pollinisateurs, nos oiseaux insectivores et de venir en aide aux apiculteurs, une mobilisation citoyenne serait souhaitable pour effectuer un piégeage des fondatrices afin de limiter l’impact dévastateur de ce prédateur, (il faut savoir que 5 à 8 frelons peuvent détruire une ruche en 10 jours).

 

Reconnaitre un frelon asiatique

Frelon 3

 Frelon asiatique 2  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Cycle de vie

D’octobre à novembre, les femelles reproductrices de la nouvelle génération quittent le nid pour s’accoupler. Ce sont les seuls individus à hiverner et à survivre à la colonie. Du mois de mars au mois de juin, les reines fondatrices amorcent la construction de leur nid (primaire) et pondent pour donner naissance aux premières ouvrières qui deviendront adultes environ un mois et demi plus tard. La tâche de construction et d’entretien du nid revient alors aux ouvrières, alors que la reine s’occupe uniquement de la pondaison pour peupler sa colonie. Le nid grandit progressivement pour atteindre sa taille maximale aux alentours du mois d’octobre.

A partir de la fin de l’automne, quand les femelles reproductrices ont quitté le nid (sauf celles se retrouvant bloquées dans le nid à cause du froid), la colonie voit ses individus mourir au fur et à mesure. Les nids, une fois la colonie éteinte, ne sont pas réutilisés. Il est intéressant de noter que les nids de Frelons asiatiques comportent en moyenne cinq fois plus d’individus que ceux des Frelons européens. Les nids les plus imposants peuvent abriter plus de 13000 individus pendant la saison (d’avril à novembre), dont plus de 500 femelles fondatrices.

Cycle de vie du Frelon Asiatique

L’emplacement des pièges 

Toute personne souhaitant apporter son obole à cette lutte contre le frelon vespa vélutina peut dans un moindre coût fabriquer des pièges type « bouteille Vous trouverez sur internet tous les modèles possibles et réalisables simplement. Mais il faut respecter certains critères, des pièges sélectifs avec grille, galets ou éponge au fond du piège pour éviter la noyade des insectes non ciblés, faire des interstices de 5 à 5.5mm de ø pour faciliter la sortie des insectes non ciblés, faire 3 trous de 9mm de ø dans le bouchon pour le rendre davantage sélectif.

Mettre les pièges à proximité des anciens nids non détruits l’année précédente, dans un rayon de 100 à 300m autour des bâtisses, prés des composteurs ménagers, prés des arbres à fleurs (camélias) Quand la bouteille est remplie de frelons la mettre 1/2heure au congélateur pour les tuer. Là où le piégeage de printemps a été bien fait, le nombre de nids recensés a été divisé par 2 dans le Morbihan, pourquoi pas en Dordogne ? Alors œuvrons dans un but commun de la sauvegarde des abeilles et de la biodiversité.

Modèle de piège 

 Piége frelons

  • Prenez la bouteille n° 1 et coupez son goulot. Enfoncez le goulot dans le corps de la bouteille. Avec la perceuse munie d'un foret de 5 mm, percez le fond de la bouteille deplusieurs trous.
  • Prenez la bouteille n° 2 et coupez son culot sur environ 10 cm de haut.
  • Enfoncez le culot de la bouteille n° 1 dans celui de la bouteille n° 2. Pour donner aux autres espèces que les frelons une chance de s’échapper, faites des trous avec un foret de 6 mm tout autour de la bouteille n° 1.
  • Percez le couvercle de 2 trous. Percez 2 trous latéraux en haut du piège, passez-y de la ficelle pour maintenir le couvercle et créer une attache pour suspendre le piège.

 

 

 

Autres pièges " fait maison" sur le site de France Bleu 

 

Un appât sélectif pour attirer les frelons asiatiques 

Versez un appât le plus sélectif possible dans la bouteille par le haut : le but est de piéger autant que possible seulement les frelons asiatiques et surtout pas les abeilles.

L’appât sélectif le plus efficace se compose de :

  • un quart de volume de sirop de grenadine ou de cassis, utilisé pur
  • un demi-volume de bière brune
  • un quart de volume de vin blanc (qui repousse les abeilles)

Rechargez le piège en appât tous les 15 jours environ.

 

Recommandations sur le piégeage

Il n’y a actuellement aucun piège réellement sélectif vis-à-vis du Frelon asiatique. Même un piège dit « sélectif » a un impact sur les insectes non cibles, car si une sélection physique partielle a lieu pour certains insectes (trop gros pour pénétrer dans le piège ou assez petits pour s’échapper par les petits trous latéraux), le séjour, même court, dans un piège peut avoir un impact. Consultez le site de l'INPN ( Inventaire National du Patrimoine Naturel )

 

Source : Groupe de Défense Sanitaire Apicole de la Dordogne – lutte contre le frelon asiatiqueSource : Neature.fr | source : INPN ( Inventaire National du Patrimoine Naturel )

crédit photos : © Gilles San Martin - flickr |  © Charles J Sharp - Wikimedia Commons|